Album

  • 65

    Gares et Haltes

    Gares et Haltes

    Des gares et des haltes des Chemins de Fer de la Manche entre Granville et Sourdeval, beaucoup ont aujourd'hui disparue, certaines ont été converties en maisons d'habitation, de mairie, de médiathèque ou de syndicat d'initiatives.
  • 4

    Materiel roulant

    Materiel roulant

    La ligne de Granville à Sourdeval,  était une ligne à voie métrique. Le materiel roulant était essentiellement composé de machines à vapeur du type 030T fabriquées par Weidknecht, d'autorails Verney type Standard et SCF-1 avec leurs remorques, ainsi que du materiel tracté.  1 - Locomotives Weidknecht Les locmotives d'apparence identique étaient en fait composée de deux groupes, les machines de poids à vide de 15 tonnes au nombres de 10 et les machines de 18 tonnes au nombre de 5. Contrairement au cahier des charges établis lors du contrat, stipulant une vitesse de 45 km/h en pallier pour une charge tractée de 45 tonnes, ces machines ne courraient qu'à la vitesse de 35 km/h pour une charge tractée de 35 tonnes. 2 - Autorails Verney La première série d'autorails, dits Standards, était basée sur des plateformes de camions GMC abandonnés par l'armée américaine à la fin de la première guerre mondiale. Le premier fut livré en 1923, les autre à partir de 1927.  3 - Materiel remorqué Il se composait ainsi: 9 fourgons à 2 essieux, 11 voitures mixtes à 2 bogies, 8 voitures de deuxiéme classe à 2 bogies, 9 voitures ouvertes à 2 bogies pour le service d'été entre Granville et Avranches, 37 wagons couverts à 2 essieux, 40 wagons tombereaux à 2 essieux, 26 wagons plateformes à 2 essieux, 4 wagons plateformes à traverses mobiles à 2 essieux, 5 wagons tombereaux à faitière à 2 essieux,10 wagons tombereaux sans faitière à 2 essieux.
×